L’hypnose au service de l’acouphène

Une patiente de 60 ans souffrant depuis 10 ans d’un fort acouphène dans chaque oreille a accepté de témoigner :

« J’ai décidé d’essayer l’hypnose pour mon acouphène il y deux ans. J’avais consulté plusieurs ORL qui m’avaient expliqué qu’il n’y avait pas de traitement et qu’il fallait apprendre à vivre avec. Facile à dire mais comment faire ?

Je me suis informée en lisant des témoignages sur internet sur les bienfaits de l’hypnose et j’ai décidé de l’expérimente. Je dois dire que j’ai appris à ne plus entendre mon acouphène ou plutôt à ne plus me faire ennuyer par elle. Quand mes oreilles sifflent trop, je sais maintenant détourner l’attention de mon cerveau de cette obsession et aussi baisser l’intensité des sifflements.

Au début, cela a été comme un chemin à suivre avec un scénario bien défini que je me répétais quand ça sifflait trop. Maintenant, cela se fait automatiquement. Je pense que mon cerveau a enregistré le mode d’emploi et l’applique tout seul.

Ce scénario m’est personnel et c’est grâce à l’hypnothérapeute et ses suggestions que j’ai pu me l’approprier. Je peux dire par exemple qu’une des actions enregistrées par mon cerveau consiste à baisser le son d’une radio trop forte et ne plus l’entendre. Mais à chacun ses images...

L’effet est durable et me permet de vivre en meilleure santé mentale et nerveuse. Il n’y a aucun effet secondaire. Je suis étonnée de la force de la suggestion sur le cerveau et m’en sert depuis pour bien d’autres questions à résoudre en pratiquant souvent l’autohypnose.

Je conseille à chacun de tenter l’hypnose éricksonienne comme je l’ai fait moi-même, il existe des thérapeutes de confiance.»


 Articles récents
Archive
Suivez-nous.
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square